PROGRAMME S.T.O.C.
Suivi Temporel des populations d’Oiseaux Communs

Dans le contexte actuel de gestion de la biodiversité, il importe de connaître l’évolution des populations de la faune et de la flore sauvage. Les espèces à faibles effectifs sont souvent l’objet d’une attention particulière, car la disparition d’une espèce est une manifestation spectaculaire et irréversible de perte de la biodiversité. Cependant, on ne peut se contenter de l’étude des espèces les plus rares comme outil de décision en Biologie de la Conservation, ne serait-ce que parce que les espèces rares ne sont par définition pas représentatives de l’ensemble de la faune (par exemple, les espèces rares sont souvent des espèces en limite d’aire de distribution).

Chaque ornithologue, pour peu qu’il fréquente régulièrement le même site, peut constater que la plupart des populations d’oiseaux communs fluctuent d’une année à l’autre. Cette observation soulève toute une série de questions: ces fluctuations sont-elles réelles ? locales ? régionales ? nationales ? à court terme ? ou révèlent elles plutôt une tendance à long terme ? et résultent elles de variations du succès de la reproduction ? du recrutement de nouveaux individus ? de la survie des reproducteurs ? Seuls des programmes de suivi peuvent apporter des éléments de réponse à ces questions. Ces programmes sont basés sur le principe d’un échantillonnage standardisé, répété d’année en année aux mêmes endroits.

En 1989, le C.R.B.P.O., avec la caution de la communauté scientifique et le soutien financier du Ministère de l’Environnement, a mis en place un programme de Suivi Temporel des populations d’Oiseaux Communs nicheurs en France, en s’appuyant sur le réseau des bagueurs bénévoles (programme STOC-capture).
A l’aide d’un échantillonnage standardisé, au printemps, dans différentes stations de référence réparties dans toute la France, l’objectif de ce programme est de fournir une estimation des tendances démographiques des passereaux les plus communs de nos campagnes. Des programmes similaires existent dans un certain nombre de pays d’Europe.

Tout protocole de suivi d’abondance est basé sur la répétition, plusieurs années de suite et sur un même site, d’un protocole standardisé d’échantillonnage. Pour le STOC-capture, l’échantillonnage se fait par capture-marquage-recapture des oiseaux nicheurs à l’aide de filets, au cours de plusieurs sessions de capture au printemps. Pour un site donné, la standardisation du protocole est garantie par

1.la fixité des emplacement et donc du nombre des filets, et

2.le nombre, les dates et la durée des sessions de capture, aussi constants que possible d’une année à l’autre.
Sylvia communis
Sylvia borin
Garrulus glandarius
Parus major
Turdus merula
Fringilla coelebs
Erithacus rubecula
Troglodytes troglodytes
Carduelis carduelis


 
Suivez nous sur Acroblog
ou sur Facebook